Creative Commons License This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.

Monday, 15 April 2013

#Skouries: deux habitants de Ierissos arrêtés


Dimanche 14 avril, les deux personnes interpelées à Ierissos sont passées à l'interrogation judiciale à Thessalonique. Les deux personnes ont été interpelées jeudi dermier à l'aube, quand des agents de la brigade antiterroriste en civil et aux visages cagoulés, ont littéralement envahi leurs maisons. Depuis ce moment, ils étaient gardés à la Direction de la Police de Thessalonique.

Les deux personnes sont accusées d'avoir participé à l'attaque contre le chantier de la compagnie Eldorado Gold à Skouries, une attaque qui a eu lieu le 12 férvrier et au cours de laquelle le site et l'infrastructure de la compagnie ont subi des dégats. Il est rappelé que la compagnie a assumé la construction d'une mine d'or dans une forêt ancienne à Skouries de Chalkidiki; le projet est très controversiel au niveau financier, juridique et environnemental. La société locale lutte contre cette construction depuis plus qu'une année.

L'interrogation judiciale a été caractérisée par plusieurs irrégularités juridiques. Déjà ella a eu lieu à la Direction de la Police et pas à la Cour, comme prévoit la loi. C'est la première fois que cela arrive. Parmi les éléments incriminants, il est cité que un des gardes "a senti" des balles sur son gilet pare-balle; pourtant ni les balles ni li gilet ne sont pas à la possession de la police.

Au final, les deux personnes ont été jugées soupçonnés et sont donc détenus, jusqu'au procès. Leurs avocat denonce plusieurs irrégularités dans la procédure et a évoqué qu'il s'agit "d'un coup d'Etat judiciiaire qui rappelle le 4e Reich, en traitant la Direction de la Police de "Kommandatur". Il a aussi qu'un de deux arrêtés avait au départ été appelé par la police en tant que temoin, pour être ensuite inculpé, après avoir été forcé de subir par la police un examen d'ADN.

Pendant l'interrogation, presque 3000 manifestants se sont rassemblés devant le bâtiment de la Direction de la Police pour protester contre l'arrestation des deux citoyens. Immédiatement après la communication des resultats de l'interrogation, une autre manifestation a été appelée pour le même soir, du dimanche 14 avril.

D'autres mobilisations sont attendues au cour de cette semaine.


No comments:

Post a comment