Creative Commons License This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.

Wednesday, 30 January 2013

Bulletin de grèves et de mobilisations en #Grèce par les tweets de #rbnews

Suite à la réquistion que le gouvernement a imposé aux grévistes du métro d’Athénes la semaine dernière, dimanche 27 janvier, la grève des autobus et trolleybus a été jugée illégale par le Tribunal de première instance. Une assemblée a eu lieu dans l’après-midi de ce même jour, et les travailleurs ont décidé de faire grève malgré la décision du Tribunal, jusqu’au 29 janvier. Une autre assemblée a eu lieu ce jour là, qui a décidé une nouvelle grève pour le 31 janvier.

Entre temps les employés des autobus prétendent que la décsion du Tribunal a été prise en leur absense, puisque le recours leur a été communiqué pendant la nuit.
Aussi, le Conseil d’Etat a réjeté la demande des employés du métro pour publication d’un ordre temporaire qui annulerait la réquisition.
Par ailleurs, les employés des transports publiques d’Amsterdam ont exprimé leur soutien à la gréve du métro d’Athènes, en citant entre autres qu’il s’agit “d’un combat commun”.



Lundi matin, les agriculteurs ont commencé leur mobilisations aussi, en bloquant l’autoroute qui lie Athènes à Thessalonique, au niveau de Larissa, avec leur tracteurs. Mardi 29 janvier, ils se sont dirigés vers Athènes et ont bloqué l’autoroute au niveau de Nikaia (tout près de la capitale). Les agriculteurs revendiquent des réductions des prix du pétrole et de l’électricité, des prêts sans intérêts pour les pauvres agriculteurs, gèle du paiement des prêts, augmentation du plafond du révenu d’agriculteur non taxable, que les retaites ne soient pas réduites et que l’âge de retraite ne soit pas prolongé.




Ce matin, des travailleurs affiliés au syndicat du Parti Communiste PAME ont fait une proteste au Ministère de l’Emploi. Quand le Ministre a réfusé de les rencontrer, ils ont essayé d’occuper symboliquement le bátiment. La conséquense en a été que la police anti-émeute a intervenu, en utilisant des gaz lacrymogènes, des affrontements ont eu lieu, 4 personnes ont été blaissées e au moins 40 ont été interpellées. Une manifestation de solidarité vers la Direction Générale de la Police a eu lieu tout de suite après.
Le gouvernement a accusé le Parti Communiste d’avoir envahi le Ministère, la Secrétaire Générale du Parti a qualifié ces propos de “ridicules” et a invité le gouvernement de circuler la vidéo concernant les faits. Syriza a dénoncé “la répression excessive du gouvernement”; deux de ses députés ont aussi été agressés par la police. Vers 18h, à part la Secrétaire Générale du Parti Communiste, d’autres députés du Parti ainsi que 1500 personnes se trouvaient devant la Direction Générale de la Police pour protester. Le Parti Communiste a aussi dénoncé le fait que des policiers secrets se sont précipités à l’hôpital “Croix Rouge” pour chercher les donnés personnelles des blaissés. Les 35 syndicalistes de PAME intrrpellés ce matin seront au final arrêtés.

Le matin, des associations d’enseignants des écoles primaires ont fait un rassemblement protestataire aussi devant le Ministère de l’Education, contre les nouvelles mésures qui rendent le statut de travail des “enseignants remplaçants” encore plus dur: selon un circulaire du Ministère, qui a été jugée comme illégale, les remplaçants seraient virés s’ils auraient plus que 15 jours de congè maladie au cours d’une année.


Enfin les élèves des lycées musicaux ont réalisé aujourd’hui un rassemblement et une manifestation à Syntagma, qui a fini en concert, contre les coupes budgétaires dans l’éducation, qui mettent péril l’existence même des lycées artistiques et musicaux. Une manifestation similaire a aussi eu lieu à Thessalonique.

No comments:

Post a comment