Creative Commons License This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.

Tuesday, 18 December 2012

Deux députés de Syriza attaqués

Deux parlementaires de Syriza ont été victimes d'attaques, dimanche 16 décembre, l'un par membres de l'Aube Dorée, l'autre par la police anti-émeute, lors de deux match de football.

Dimitris Stratoulis a été attaqué par des membres de l’Aube Dorée, pendant la mi-temps en dehors du stade, qui se sont mis à le tabasser en lui criant "On va te tuer sur place!". D'autres spectateurs du match l'ont finalement sauvé. Lors d’un entretien à la télé, le journaliste a traîté les aggresseurs de 'jeunes', ce qui a obligé Stratoulis d’insister sur le fait qu'ils avaient declaré être membres de l'Aube Dorée. Le député a aussi cité qu'il faudra mettre fin à l'impunité de ce groupe criminel, pour recevoir de la part du présentateur la réponse que, comme son parti a le pouvoir, il peut aussi prendre des mesures. Il faudra préciser que Syriza se trouve à l’opposition et ne participe pas au gouvernement.
A noter aussi que l'Aube Dorée a porté une plainte contre le député de Syriza, Nikos Stratoulis.

Le même jour, un autre député de Syriza, Μichalis Meikopoulos, a été attaquée par la police anti-émeute, à la fin d'un match de foot, à la ville de Volos, malgré le fait qu'il a presenté sa carte de membre du parlement. La police a intervenu à cause d'incidents qui ont éclaté à la fin du match, mais selon M. Meikopoulos, les policiers ont été extremement violents et ont fait utilisation d’une quantité excéssive de gaz lacrymogènes. Le député a été aggressé, pendant qu'il essayait de calmer les esprits, et il a aussi perdu sa carte de membre du Parlement.

No comments:

Post a comment