Creative Commons License This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.

Tuesday, 23 October 2012

Bulletin d'informations du 20 octobre 2012 en Grèce #2

Préparé par l'équipe de #rbnews international, traduit par @Krotkie

Plusieurs grèves ont eu lieu pendant la semaine passée en Grèce. Mercredi 17 octobre, les notaires, medecins, pharmaciens et greffes juridiques ont fait la grève pour protester contre les mésures avancées par le gouvernement et qui vont frapper leurs droits professionnels. Le même jour, ils ont aussi réalisé une mobilisation devant le Ministère des Finances. Les journalistes ont aussi été en grève de 24 heures le 17, tandis que les avocats ont fait des arrêts de travail du 17 au 19 octobre.

Jeudi 18 octobre, une grève générale de 24h a eu lieu, appelée pat tous les grands syndicats du pays (GSEE, ADEDY, PAME) ainsi que les syndicats de base. Des manifestations massives se sont déroulées aussi à Athènes et dans d'autres villes du pays, au moment du commencement du Sommet européen à Bruxelles.

Les citoyens d'Athènes ont participé massivement à la manifestation. Presque 80.000 personnes y ont participé et pour encore une fois la police n'a pas permis que les manifestants restent à la Place Syntagma. Le bilan de la manifestation, qui a été frappée par la violence policière et l'utilisation des gas lacrymogènes, pour encore une fois, se lève à 103 détentions, 7 arrestations, 3 policiers blaissés, 6 citoyens blaissés, tandis qu'un manifestant, membre de PAME, a été mort par une atatque cardiaque: il s'agit d'un ouvrier chômeur de 67 ans.


La participation à la grève a été très évidente au fonctionnement des services publics, banques, écoles, hôpitaux, aéroports, ports et transports publics. La plupart des commerces et kiosques ont aussi fermé.

***

Les protestations contre le spectacle "Corpus Christi" qui est présentée au théâtre "Chytirio", ont continué pour la deuxième semaine, mais avec une participation plus basse. Le metteur en scène du spectacle, Laértis Vassiliou dénonce à un entretien que lui-même et sa famille reçoivent des menaces anonymes racistes. Malgré le fait que les ennemis du spectacle n'ont pas réussi à l'annuler, l'évêque de Pirée Serafim, accompagné par des députés de l'Aube Dorée, a de nouveau déposé une plainte contre les réalisateurs du spectacle avec la charge de "blaspémie malfaisante". C'est la deuxième fois, au cours du dernier mois que de telles accusations sont utilisés en Grèce contre des artistes.


***

Les Chefs des partis qui participent au gouvernement tripartite se sont réunis mardi 16 octobre, dans le cadre des négociations en cours du gouvernement avec la Troìka, dans le but de trouver un accord sur les nouvelles mésures d'austérité, ainsi qu'en vue du Sommet européen, qui a eu lieu à Bruxelles à la fin de la semaine. A la fin de la réunion, PASOK et DIMAR ont déclaré leur opposition à la décision de nouvelles mésures qui dégraderaient encore plus les droits de travailleurs, puisque "la société grecque est arrivée jusqu'au bout". "Nous ne permettrons pas que la société grecque devienne une jungle", a communiqué PASOK, tandis que pour DIMAR "les demandes de la Troìka consituent une ligne rouge".


***
Le Ministre de l'Ordre Public, Nikos Dendias, va porter plainte contre la journaliste du Guardian britanique, Maria Margaroni, qui a révelé les temoignages des détenus antifascistes qui dénoncent avoir subi des tortures dans la Centrale de la Police d'Athènes. Cette déclaration du Ministre a eu lieu dans le Parlement, et par celle-ci il a encore une fois couvert les tactiques de la police grecque. Selon le reportage de Guardian et des entretiens des détenus -suivis par des articles d'autres jourbaux, grecs et étrangers-, arrêtés lors d'une manifestation antifasciste en moto, ils ont subi des torture pendant leur détention, comme de la violence pszchologique, des coups aux organes génitaux et des menaces comme quoi ils seraient livrés aux membres de l'Aube Dorée neonazi. Le reportage de Guardian a été suivi par un reportage très révelant de Paul mason à la BBC, dans lequel, le député de l'Aube Dorée, Ilias Panayiotaros a dit que le pays éprouve déjà une guerre civile particulière: après k'avoir décrite, il a conclu que "d'un côté se trouvent les nationaloistes comme nous-mêmes et les Grecs désirant que le pays redievienne comme avant, et de l'autre côté les immigrants illégaux, les anarchistes et tous ceux qui ont détruit Athènes à plusieurs reprises". Mason, ironiquement a publié sur twitter sa demande vers le Ministre de l'Ordre Pubic de lui donner un entretien et l'a invité à regarder son reportage. Cette publication, qui confirme le lien entre une large partie de la police avec l'Aube Dorée, a obligé le Ministre Nikos Dendias, dans un entretien au journal Financial Times, à admettre que "les policiers qui sont favorables à l'Aube Dorée, ne sont pas nombreux et que la Police fait des grands efforts pour limiter la violence de l'extrême droite".


***
Lors d'une réunion très longue, qui a duré jusqu'aux petites heures du vendredi 19 octobre, les Chefs d'Etat européens ont décidé que le Mechanisme de Surevillance de la Zone euro sera mis en place au cours de 2013. Suite à l'accord conclu lors du Conseil européen du mois de juin, le Sommet de Bruxelles confirme dans ses conclusions, la création d'un mechanisme, par lequel les banques troublées auront un accès direct au bail-out, sans la méediation des Etats-Membres, et décrit les pas pratiques dans cette direction.

En même temps, les Chefs de la Zone euro ont publié une déclaration concernant la Grèce, dans laquelle ils se rejouissent du progrès réalisé dans les neégociations entre l'Etat grec et la Troìka, dans le but d'entâmer un accord, et déclarent qu'ils vont étudier les resultats par le rapport de la Troìka et que leurs décisions vont suivre. Ils s'avèrent contents de la détermination que montre la Grèce pour procéder aux reformes et l'encouragent de continuer dans le même chemin, qui est nécessaire pour "renforcer le secteur privé compétitif, les investissements privés et un secteur pubéic productif, ceux qui sont des élements indispensables pour assurer la position du pays dans la zone euro".

Et tout ça, peu après que des répresentants du FMI ont prononcé leurs réservations concernant l'efficacité du programme appliqué, et aussi dans l'attente de l'annonce de nouvelles mésures, pour que la nouvelle tranche du prêt soit approuvée. 

***
Les forces navales d'Israel ont attaqué samedi matin, entre 11:15 et 11:30, le bateau "Estelle", pendant qu'il se trouvait de dizaines de milles loin de la côte de Gaza, et qu'il essayait de briser l'embargo israelien. 
Le bateau a commencé son voyage mardi 16 octobre, avec une charge de deux oliviers, 41 tonnes de ciment, des fauteuils roulants, du matériel médical,des  livres pour enfants, des jouets, 300 ballons, des instruments de musique et du matériel théâtral.
Cinq grecs se trouvent parmi les passagers, dont deux députés de Syriza, ainsi que trois députés suédois, norvégiens et espagnols, des citoyens finnois, suédois, norvégiens, espagnols, italiens et canadiens, mais aussi trois citoyens israeliens,


***

Le bulletin est diffusé en direct en espagnol, tous les samedis à 18h45 (Europe Centrale) et le présent bulletin en espagnol se trouve ici

No comments:

Post a comment